Marie Noëlle Fontan à Laduz

… Végétaux d’Amérique centrale, végétaux européens, la Nature est riche : le végétal
séché témoigne encore du végétal vivant et en conserve les stigmates accentués par le
temps qui passe, véritable terreau inépuisable pour cette moderne Pénélope en quête de
mémoire, de permanence et soucieuse de la fragilité de cet univers.
                                   Philippe Chabert

Marie Noëlle Fontan n’est pas une inconnue au Musée de Laduz, elle y avait exposé en
2007. Cette année 2019, elle a souhaité mettre en volume la diversité et l’inattendu de ses
nouvelles compositions appelées « Sculptures végétales » Elle ramasse de précieux
végétaux que la nature lui propose – racines, écorces, fibres, graines … quelle fait sécher
et quelle compose entre les fils de son tissage. Marie Noëlle partage sa vie entre la
France et le Guatemala.
                                  Jacqueline Humbert